21/10/2013

Madame Pipi

photographe,photographie,irving s. t. garp,madame pipi,maquillage,femme,toilette,brose,ricil,rimmel

Longtemps chasse gardée des illustrateurs et dessinateurs, le "cartoon" humoristique se fait aujourd'hui courtiser par les photographes. Mais en photo, tout devient plus compliqué, car s'il est facile de conserver une image épurée avec un crayon, élaborer une photo épurée demande une véritable préparation en amont et un sens de la composition pour ne conserver que l'essentiel du message.
Dans la photo de Madame Pipi, la composition est très bien conduite. Quelques éléments en arrière-plan pour situer le lieu, mais pas trop pour ne pas surcharger l'image. Le résultat est plausible. On ne doute pas de se trouver dans des toilettes publiques. Enfin, et c'est le plus difficile, le cartooniste photographe se doit alors de présenter une caricature immédiatement lisible. Irving S. T. Garp y parvient à merveille avec cette photo.
Le soin des cils est une forte symbolique qui nous fait entrer dans le monde des femmes guindées, sophistiquées et raffinées. Dans notre société, la dame pipi est à l'opposé de cet éloge à la beauté féminine, d'où un décalage percutant entre une attitude et un lieu. Mais toute la drôlerie de cette photo vient de l'accessoire employé, une brosse à WC qui nous fait dans un premier temps hésiter entre répugnance et une belle envie de rire. Ouf, la dame a pris un ustensile dans le stock des brosses neuves ! Mais au-delà du sourire, on en arrive à se demander ce qu'elle a dans la tête cette brave dame. La brosse à toilette est-elle devenue un outil si important dans sa vie qu'elle en vienne à penser qu'il est irremplaçable ? Du coup, plusieurs degrés de lectures viennent se superposer dans l'image. Immédiatement et au premier degré, la coquetterie de la dame pipi nous saute aux yeux, puis au deuxième degré la symbolique de l'instrument envahit l'image : on essaye de comprendre la démarche de la dame ou bien y a-t-il un message secret ou subliminal ? Enfin, l'image nous embarque dans des degrés encore plus subtils. Est-elle à ce point sous l'influence incontrôlée de sa profession, que le moindre de ses gestes est détourné vers une obsession professionnelle ?

La photo d'Irving S. T. Garp est très drôle. On a immédiatement envie d'aller voir les autres.

Daniel Metz
Modérateur sur le site fotocommunity.fr

| |  Facebook | | |