02/09/2013

Face à mon Destin

Face à mon Destin - I.jpg

Cette image, très forte, oscille entre l’onirisme cauchemardesque et le réalisme social. Une sorte de voie sans issue ou même le demi-tour semble improbable tant le personnage semble figé devant ce mur de briques. Cette sensation de demi-tour impossible est renforcée par la carrure de l’homme prenant toute la largeur du couloir. Ses épaules affaissées indiquent un renoncement. Le cadrage en plan américain suggère également cette idée comme si le modèle était « planté » ad eternam devant ce mur.
Sans doute l’analogie avec le thème du film « the wall » peut-il traverser l’esprit du spectateur, mais ici, contrairement au film, personne ne semble attendre au-dehors du mur.
L’idée d’isolement, à la limite de la folie, envahit l’espace et se projette à nous autres, spectateurs à l’extérieur. Nous sommes aussi impuissants à l’aider que lui à bouger.
Techniquement renforcée par un rendu très dur (évident sur les briques et les vêtements), un cadrage centré et un plan serré, c’est l’image parfaite de l’impasse onirique et sociale que le titre, « Face à mon destin » souligne à merveille. Et, avec toujours en filigrane : l’ironie, un destin vide pour une photo pleine (de briques).

Michel Chauvin

| |  Facebook | | |