19/11/2013

Le Dératiseur de l'Opéra

photographe,photographie,irving s. t. garp,tutu,danseuses,petits rats,dératiseur,rats,opéra,danse

C’était un samedi de janvier, le temps se RAfraîchissait sérieusement.
Comme tous les jours je sortais RAgaillardi, laissant ma progéniture regarder une fois de plus cette RAvissante histoire de RAtatouille.
Sous les regards critiques et les RAgots permanents de la RAcaille du quartier, je RAssemblais le matériel nécessaire à l’opération du jour.
Tel un RApace, je rôdais dans cette banlieue chic à la recherche désespérée de mes proies.
Soudain, je vis cet immeuble sinistre et peu Ragoutant. De toute évidence, c’était là, je le sentais.
En me RApprochant, j’entendis leurs Râles si particuliers, j’étais RAssuré.
Je les aperçus enfin, s’adonnant à leurs jeux favoris, sautant, tournant sur elles-mêmes, s’étirant et se mettant même sur la pointe de leurs pattes. Quel ravissement !
Il était temps de passer à l’action, l’équipe était déjà en place. Aux commandes, Irving S.T. Garp pour qui ce n’était pas une première, il maîtrisait le sujet c’était certain.
Sans me laisser RAttraper par les émotions, je devais RApidement me mettre en place. Il ne fallait pas RAter le moment propice, ce devait être RAdical.
Elles étaient là dans un coin, face à leur destin.
Leurs regards apeurés me RAmenèrent pour la première fois à la réalité, mais il était déjà trop tard, mon acte était à tout jamais figé par l’artiste.
Des remords, sans doute…
C’est peut-être ce qu’on appelle les risques du métier…

Vincent Facon


| |  Facebook | | |

03/06/2013

Kit Main libre

irving s. t. garp,photographe,photographie,danseur,danseuse,maurice béjart,jars,oie,tutu,chausson,danse

Je connais les photos d’Irving depuis notre rencontre lors d’une journée organisée en 2012 pour le Tour de France photographique à laquelle nous avons participé tous les deux.
Si je devais comparer Irving à un autre artiste belge, je dirais sans hésiter Philippe Geluck. C'est exactement ça, "Le chat" de Geluck.
Les photos d’Irving sont dans le même esprit déluré et délire du jeux de mots et de l'image. Peut-être est-ce cela l'humour belge ? J'en suis convaincu.
Savoir faire passer un message visuel, avec ou sans mot, avec humour, ou réflexion, c'est Irving S. T. Garp !
La photo "Kit Main libre" est, à mes yeux, plus qu'une photo. Elle invite à prendre conscience. Moi, elle me fait sourire, voire rire et pourtant, elle est assez mortuaire. Je pense qu’Irving arrive parfaitement à jouer de l'image pour interpeller, que ce soit pour "Kit Main libre" ou toutes les autres photos que j'ai eu l'occasion de voir.
Sacré gaillard qu'est notre photographe, humoriste, moraliste… Chacun sa perception. La mienne est faite et, en définitive, c'est du Belge. Alors, quoi de mieux !

Christophe Vrankenne – Photographe
http://www.christophevrankenne.be/

| |  Facebook | | |

28/05/2013

Maurice B. Jars

photographe,photographie,Irving S. T. Garp,danse, danseur, danseuse, Maurice Béjart, jars, oie, tutu chausson

Ma première expérience.

Après avoir visité l’exposition « Le Corps décortiqué », j’ai eu l’occasion de partager mes appréciations avec Irving S. T. Garp. Son univers photographique m’avait séduit et j’en étais tombé sous le charme.  

-- Pourquoi ne pas poser ? me lança-t-il.

-- Et pourquoi pas ? lui ai-je répondu.

Moins de 48 heures après, je recevais une première proposition : poser pour une photo qui ferait partie d’une série pour l’hebdomadaire «Victoire », le supplément culturel du Soir. Quelques mails plus tard, me voilà au rendez-vous. Un cabinet médical transformé pour l’occasion en studio. Une dizaine de personnes  sont déjà là et pour ma part, je passerai, accompagné de deux danseuses juste après Blanche-Neige.  Passage obligé auprès des stylistes, de la maquilleuse et me voilà métamorphosé en Maurice Béjart chaussé de bottes en caoutchouc. Quelques prises de vues pour un total de quelques minutes et c’est dans la boîte.
Il ne me reste plus qu’à attendre la date de la publication. Le jour venu, je me suis empressé d’aller à la librairie acquérir quelques exemplaires du magazine Victoire. Quel plaisir de découvrir enfin LA photo en double page parmi plusieurs pages reprenant les autres photos de la série toutes aussi originale les unes que les autres…
Un succès pour Irving S. T. Garp !
Je pensais l’aventure terminée, mais dès le lendemain, je recevais de nombreuses réactions de collègues, d’amis et membres de ma famille. Près d’un an après, quelle n’a pas été ma surprise d’apprendre que la photo avait fait l’objet d’un travail scolaire et été exposée dans les couloirs d’une école.
Une chouette expérience qui m’a permis de découvrir, sous un autre angle, le monde d’Irving S. T. Garp.

Paul Schwartz.

| |  Facebook | | |