18:26

28
mai

Maurice B. Jars

photographe,photographie,Irving S. T. Garp,danse, danseur, danseuse, Maurice Béjart, jars, oie, tutu chausson

Ma première expérience.

Après avoir visité l’exposition « Le Corps décortiqué », j’ai eu l’occasion de partager mes appréciations avec Irving S. T. Garp. Son univers photographique m’avait séduit et j’en étais tombé sous le charme.  

-- Pourquoi ne pas poser ? me lança-t-il.

-- Et pourquoi pas ? lui ai-je répondu.

Moins de 48 heures après, je recevais une première proposition : poser pour une photo qui ferait partie d’une série pour l’hebdomadaire «Victoire », le supplément culturel du Soir. Quelques mails plus tard, me voilà au rendez-vous. Un cabinet médical transformé pour l’occasion en studio. Une dizaine de personnes  sont déjà là et pour ma part, je passerai, accompagné de deux danseuses juste après Blanche-Neige.  Passage obligé auprès des stylistes, de la maquilleuse et me voilà métamorphosé en Maurice Béjart chaussé de bottes en caoutchouc. Quelques prises de vues pour un total de quelques minutes et c’est dans la boîte.
Il ne me reste plus qu’à attendre la date de la publication. Le jour venu, je me suis empressé d’aller à la librairie acquérir quelques exemplaires du magazine Victoire. Quel plaisir de découvrir enfin LA photo en double page parmi plusieurs pages reprenant les autres photos de la série toutes aussi originale les unes que les autres…
Un succès pour Irving S. T. Garp !
Je pensais l’aventure terminée, mais dès le lendemain, je recevais de nombreuses réactions de collègues, d’amis et membres de ma famille. Près d’un an après, quelle n’a pas été ma surprise d’apprendre que la photo avait fait l’objet d’un travail scolaire et été exposée dans les couloirs d’une école.
Une chouette expérience qui m’a permis de découvrir, sous un autre angle, le monde d’Irving S. T. Garp.

Paul Schwartz.

| |  Facebook | | |