27
mar

Enceint(e) ?

irving s. t. garp,photographie,photographe,bernard caelen

« Enceint(e) ? » fait partie d’une série de photos publiée dans le magazine Victoire.

Cette photo a été la plus complexe à réaliser au niveau de la retouche et illustre aussi très bien l'humour et le cynisme que j'aime dans le travail d’Irving S. T. Garp.

Au début, Irving et moi-même étions partis sur une chromie beaucoup plus "Polaroid".

(J'aime travailler en duo avec le photographe, car cela permet d'aller directement dans la même direction, de gagner du temps et de n'avoir aucune frustration de la part des deux parties).

Cette version, que vous ne verrez sans doute jamais, était donc plus sombre et surtout beaucoup plus verte. Elle ne contenait pas non plus les éléments au sol (la canette et le landau).

Lorsque nous avons présenté la série complète dans sa première version, le magazine Victoire ne s'est pas retrouvé dans les couleurs ni dans l'histoire que racontait cette série.

Afin de satisfaire au mieux le client, nous avons donc dû relever un challenge : leur présenter une nouvelle version plus dynamique de la série sans pour autant pouvoir rephotographier !

Après réflexion, l'idée d'accentuer l'humour en incluant des éléments justifiant les poses des modèles et les titres des images a été trouvée. Les couleurs ont aussi étés rafraîchies pour enlever le côté vieillot et kitsch des images.

Irving et moi-même nous sommes-nous donc mis à la recherche d'images sur Internet qui pourraient être incrustées (Vive Photoshop !).

Tout le défi après était de rendre la lumière et les ombres crédibles. C'est une partie très excitante du boulot de retouche. Le avant/après est toujours gai à faire et la satisfaction d'avoir créé une nouvelle image, juste et drôle, est énorme!

Cette idée a fait mouche puisque Victoire a aimé et publié les photos.

Challenge réussi… Santé ! ;)

(L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération)

Antoine Melis
Retoucheur
www.antoinemelis.com

| |  Facebook | | |

18
mar

L’auto-stoppé

L'Auto-stoppé - I.jpg

5 heures 45. Le réveil sonne pour une nouvelle journée. Une tasse de café dans le ventre et je suis prêt à affronter le froid de ce début de janvier. Dehors, la ville dort encore et me laisse songeur face à cette semaine qui débute. Que vais-je encore voir passer dans ma morgue ? Terminus de tous les malheureux de la vie.
Arrivé à la morgue, je consulte le planning de la journée. Le premier cas est un accidenté de la route. Le weekend et ses fêtes « ivresques » ont encore sévi. Le corps gît sur ma table et j’imagine les parents pleurer leur fils perdu, la dureté d’une séparation sans préavis.
Le choc a dû être d’une extrême violence, le visage n’a plus rien d’humain, il est méconnaissable. Il est inconcevable de le montrer comme cela à sa famille et tout autant de ne pas le montrer. Les parents ne pourront jamais survivre sans pouvoir lui dire au revoir.
Une longue journée commence pour moi. Je vais devoir mettre en œuvre toute les techniques de restauration faciale que j’ai apprises ces dernières années pour rendre présentable leur enfant. Un grand défi personnel sur la mort pour les vivants. Une ode à la vie, à la mort.

Alain Koninckx
Prosecteur, embaumeur

| |  Facebook | | |

11
mar

Le collectionneur

Le Collectionneur.jpg

   Quand je prendrai ma retraite, j'arrondirai mes fins de mois en faisant visiter ma maison, car elle a souvent été le théâtre des mises en scène photographiques d'Irving S. T. Garp.

   -- Bienvenue, Messieurs-Dames ! Je vous invite à me suivre... C'est ici, dans la salle de séjour, que "Les Stigmates de la Beauté" et "Autant en emporte le Vent" ont été réalisées.
   Quand je fais la visite avec des touristes japonais, il est amusant de les voir mitrailler les lieux avec leur Nikon alors qu'Irving est toujours resté fidèle à Canon.
   -- C'est ici, dans la cuisine, que "La Vie Sens dessus dessous de Mme Sacoche" a été réalisée.
   Je livre une anecdote :
   -- La veille de la séance-photos, un chat avait fait pipi dans le sac que la modèle porte sur la tête.
   La visite se poursuit sous les rires.
   -- C'est ici, dans ma chambre, qu'Irving a réalisé "Chaque Jour m'est une Souffrance", "Robert et Marcel" et "Le Collectionneur".
   Je livre un détail croustillant :
   -- C'est mon mari qui a fourni les deux caleçons qui ont servi à la mise en scène. Mais ils étaient propres, les rassuré-je.
   La visite terminée, un homme me tire par la manche et me demande où sont les toilettes. Oserais-je l'avouer ? Mes toilettes - où "La Reine des Chiottes" a été immortalisée sur son trône - sont le plus petit musée du monde. J'y expose les photos que j'ai faites avec Irving.
  -- Est-ce parce que tu trouves mes photos nulles à ch... ? me demande-t-il souvent, un sourire au coin des lèvres. 

Candice Lippens
Conservatrice du plus petit musée du monde

| |  Facebook | | |

6
mar

Monsieur Guillotin, Coiffeur

M. Guillotin, Coiffeur.jpg

Irving S. T. Garp fait partie de ces personnes qui, dès la première rencontre, vous intriguent et vous donnent envie d'en savoir plus.

D'abord par sa profession… Irving S. T. Garp est prosecteur, c'est-à-dire qu'il prépare et gère les cadavres humains dédiés à la dissection et à l'enseignement des étudiants en médecine. Il est, en quelque sorte, un dépeceur professionnel qui agit en toute légalité.

Ensuite par ses talents de photographe qui sont, en grande partie, influencés par son métier.

Dans ses photos, on côtoie souvent la mort, l'anatomie, la médecine, mais surtout un esprit carabin qui leur donne cette touche permanente d'humour, de dérision, d'irréalisme et de provocation.

« Monsieur Guillotin, Coiffeur " illustre parfaitement cette tendance. Dans un premier temps, la photo paraît anodine, mais après quelques secondes, elle dérange, puis fait sourire  et, enfin, interpelle.

| |  Facebook | | |