06:21

12
fév

Dark Blue Night

Dark blue Night - I.jpg

Commenter « Dark Blue Night », photographie ou l’artiste lui-même est auteur – compositeur – interprète, sans parler d’Irving m’est impossible. Permettez-moi donc d’introduire mon commentaire par ces quelques lignes.

Irving S. T. Garp est bien plus qu’un photographe, c’est en véritable artiste qu’il évolue sur la scène belge. Parfois osés, fréquemment interpellants, souvent décalés, ses clichés sont le témoignage de son grand art. Irving fait l’analogie entre le roman « Le Monde selon Garp » de John Irving et son univers photographique en créant une situation inattendue dans une scène de la vie de « tous les jours » ; « Dark Blue Night » en est un parfait exemple.

J’interprète « Dark Blue Night » comme « l’artiste qui se met au service de son art »,

Irving se livrant ici sans aucune pudeur en affichant sa nudité sans pour autant l’imposer.

Cette photographie reflète l’ambiance « made in Irving» : épurée, macabre (rappelez-vous du succès de « L’Auto-stoppé »), mais aussi tellement humaine, interrogatrice, voire dérangeante… L’artiste parvient ici à transformer une salle de bain d’un hôtel de luxe en une pseudo chambre mortuaire de façon tout à fait surprenante.

Plus j’observe cette photo, plus je m’interroge, plus je pousse en moi cette réflexion profonde et personnelle qui, sans cette scène, je n’aurai certainement jamais eue. Dos à l’appareil, face au miroir, de reflet sur la table, de profil avec la tête cachée, sous tous ses angles, ce cliché est parfait !

Une modèle, une admiratrice, une amie.

Margaux RUBI

| |  Facebook | | |