11:22

11
jan

L'encombrante

L'Encombrante.jpg

On entend souvent : « Tout le monde sait faire une photo », « Tout le monde sait poser ».
 
Mais quitter les sentiers battus pour créer une photo - pardon, LA photo - sans le génie du photographe, son professionnalisme, son savoir-faire et sans la complicité du modèle est impossible.
 
Pour  Irving S. T. Garp, ce n’est pas la beauté du modèle qui compte, mais le réalisme de la photo et l’électrochoc qu’elle provoquera chez le spectateur.
 
Grâce à lui, j’ai pu accéder à des mondes que je voulais découvrir et exploiter, loin des images lisses et sans âme que l’on propose souvent aux modèles.
Là, j’ai été menottée à un radiateur dans un garage en plein hiver… (« Le collectionneur de Radiateurs »)
Ici, j’ai été jetée nue dans un conteneur à ordures, couverte de crasse, salie… Je suis nue, mais je joue un personnage, comme au théâtre ou au cinéma. Je joue le rôle d’une femme dont on s’est débarrassée après usage, telle un vulgaire objet de consommation.
Plusieurs personnes assistèrent à la séance photo : des policiers assurant notre sécurité et des agents communaux travaillant dans le parc à conteneurs.
Peu m’importait leur présence : ce n’est pas mon corps nu qu’ils regardaient. Ils étaient les témoins de la (mise en) scène du crime.

Anne Mathey

| |  Facebook | | |